Home All the pictures Art search Art commentary Glossary About Us Contact us
SEARCH ARTIST

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Follow us on Twitter Folow us on Facebook

Jerome MESNAGER
Jerome MESNAGER



1961, Jérôme Mesnager naît à Colmar. 1963, il arrive à Paris, sa ville. 1974, il fréquente l’atelier du peintre Jean-Pierre Le Boul’ch. 1975, il rentre à l’école Boulle pour y apprendre l’ébénisterie. 1979, suit les cours de bande dessinée de Got et de Pichard à l’école des Arts Appliqués. Il termine ses études à l’école Boulle et commence à peindre sur toiles des compositions abstraites. 1980, service militaire à Trèves en Allemagne. Réalisation de grands dessins, au feutre, accumulation de personnages imaginaires à la Jérôme Bosch et de situations surréalistes. En septembre, après la mort de Malaval, décide d’être peintre de la vitesse et de la vie. 1981, à Avignon, il est un des invités du festival « Midi et demi ». Il y rencontre Gérard Zlotykamien, qu’il assiste toute une nuit dans sa performance : « 500 dessins en 24 heures ». 1982, il fonde les associations « Poudre d’or » : lieu de travail et d’exposition et « Zig-Zag dans la savane » dont le but est d’investir et de travestir des lieux désaffectés. Premières performances, le corps couvert de peinture blanche, déambule dans ces espaces voués à l’oubli et à la démolition pour leur donner un nouveau souffle de vie. 1983, naissance du premier Corps Blanc sur un des murs de la Petite ceinture dans le cadre d’une journée Zig-Zag. Dès le lendemain, de cette fameuse journée, Jérôme Mesnager décide d’envahir les rues de Paris. Découvertes des Catacombes. Exposition de ses toiles efluorescence. Il travaille sur des moquettes. 1984, Jérôme part habiter à Toulouse. Corps Blanc commence son tour du monde par l’Italie, le Sénégal, la Gambie, la Mauritanie, et les Etats-Unis. 1985, voyage en Egypte, Jérôme rentre à Paris et réalise une série de grandes toiles sur le thème du voyage. Il rencontre Lili. Il enseigne le dessin d’art. 1986, Jérôme enseigne la menuiserie le jour et explore les carrières parisiennes souterraines la nuit. Il rencontre Jean-François Roudillon et expose Galerie Loft. 1987. Voyage en Chine. Corps Blancs laisse son empreinte sur la Grande Muraille et sur les murs de Shanghaï. A Paris, dans son atelier, Jérôme Mesnager poursuit son travail sur toile de peinture, d’assemblage d’objets et de bouts de palissades. 1988, les éditions Area éditent « Jérôme Mesnager », ouvrage qui relate les premières performances dans les lieux désaffectés : la naissance du Corps Blanc et son voyage autour de la terre. Il expose Galerie Loft. Il épouse Lili. 1989, naissance de son fils Louis. Voyage à Tokyo, où il peint les vitrines de SEIBU. Nombreuses expositions en France. 1990, il quitte la maison de son enfance, lieu de ses rencontres avec Le Boul’ch, siège de ses associations, atelier de ses premiers travaux… pour emménager dans le XXème. Il expose une série de palissages sur le thème des combats à la galerie Loft, qui édite un catalogue. Parution du Tome I du « Voyageur de l’art » aux éditions Loeb. Ouvrage qui présentera, en deux tomes, le voyage dans le temps et dans l’art de Corps Blanc. Voyage que Jérôme réalise en 200 tableaux de même format 5F. Chaque tableau est accompagné d’une « histoire mystérieuse », drôle ou effrayante, inventée par Gilbert Lascault. 1991, naissance de son deuxième fils, Paul. Pendant la guerre du Golfe, il entreprend de grands formats sur le thème « Enfers et Paradis », qu’il exposera galerie Fein Art à Bruxelles. C’est Gilbert Lascault qui écrira le texte du catalogue. Edition du Tome II du « Voyageur de l’art ». 1992, dans les Cévennes, il peint sur tôles rouillées des situations et des thèmes d’inspiration baroque qu’il exposera ensuite Galerie Loft. 1993, fête les 10 ans du Corps Blanc. Découvre la céramique à Valauris. 1994, reprend la cordonnerie de Christian (artisan à la retraite), y fait son atelier : lieu d’exposition et de travail et « gazette du quartier ». Part pour un mois à Cracovie en Octobre et rentre à Paris au bout d’une semaine. Travaille sur le livre du tour du monde du Corps Blanc. 1995, reprend le travail dans la rue avec Nemo et ses ombres noires. Réalise le mur peint géant, rue de Ménilmontant. Voyage à Moscou. Corps Blanc est dans la ville et sur la Place Rouge. 1996, expose, Galerie Loft, des empreintes de pavés et plaques d’égouts, mêlés de cieux obscurs. Poursuit le travail de rue avec Nemo et réalise, avec « No-Art », une série sur le thème des usines désaffectées exposées Galerie Groupe Transversale dans le Marais. 1997, entame une série de toiles sur le thème de la rue ; expose « les arbres », puis poursuit et approfondit avec « No Art », le travail sur le thème des machines exposées Galerie Khan à Strasbourg. 1998, voyage en Afrique ; Paris-Ouagadougou en 4L. Peintures sur la route, suivi d’une expo de toiles, inspirées par ce voyage. Troisième exposition avec No-Art, avec des fusées et des hublots lumineux. En septembre, peinture Place Blanche avec Nemo en rappel. Voyage à New York et changement de vie. 1999, s’installe dans l’ancien cinéma « Le Kursaal » à Montreuil. Peintures sur le thème du rève qui seront exposées Galerie Loft. Barcelone. Exposition au stade de France. Venise. En fin d’années, peintures sur l’Ile Seguin, désaffectée. 2000, exposition à Strasbourg. Puis voyage au Togo, murs peints. Exposition à Genève, New-York, avec le groupe La Rue Ketanou pour qu’il illustre les disques. En été, tour d’Italie. Tandis que se développe la campagne anti-tag, Jérôme multiplie les Corps Blancs dans les rues de Paris. 2001, mort de Le Boul’ch. Dernière expositions à la Galerie Loft sur dos d’affiches. Expositions à Sochaux avec No-Art et à Paris avec Nemo (photos de murs peints). C’est surtout la découverte de l’Inde et de Auroville avec murs peints. Exposition à Epinal ; tour de la Grèce et fin du séjour au Kursaal, remplacé par la maison bleue… tandis qu’à New-York, le 11 septembre… 2002, installation à la maison bleue. Nouveau voyage en Inde ; peinture de « Ganèches » en mars. Exposition de la série des 86 peintures des « tourbillons » en avril sur le parcours de la Bièvre à Paris. 2003, c’est la sortie du livre « 20 ans qu’il court », avec une exposition à Paris et une à Strasbourg. Encore l’Inde avec une exposition à Pondichéry. Une exposition sur le thème de l’eau avec Cécile Vilasèque ; une à Orléans ; une à Strasbourg ; une à Sèvres, à Orsay et à Paris. Affiche du Mondial de l’Antiquité pour les puces de Saint Ouen. 2004, réalise une série de palissades sur le thème de la mythologie. Voyage en Inde, 40 tableaux Ganesh et un mur de 200 mètres, qui tombera, poussé par le Tsunami. En mars, exposition à Suresnes (75 tableaux) et à Casablanca avec Nemo. En mai, exposition à Franckfort. En juin, Aude entre dans sa vie, pour la vie. Saïgon … 2005, réalise une série de 36 toiles sur le thème de la ville ; un voyage avec des fonds en plans multiples. Voyages à Marrakech. Exposition « section urbaine » à Paris, qui réunit les peintres de la rue à l’Espace des Blancs Manteaux. Un voyage en Egypte avec Louis et Paul. Un voyage en Guyane avec Aude où Jérôme peint dans les anciens bagnes envahis par la nature. 2006, réalise une série de toiles inspirées par l’art nouveau et l’art déco. Mariage avec Aude et voyage de noces à Prague. En Avril naissance de Blanche Mesnager.

Number of pictures : 0


     
© 2010 MECENARTS. All rights reserved. MECENARTS www.mecenarts.com - Sitemap Conception
CSEL